La formation pour exercer le métier d’expert en immobilier

Vous êtes actuellement à la recherche d’un nouvel emploi. Vous avez entendu parler du métier d’expert immobilier. Vous avez toujours été attiré par les métiers relatifs à l’immobilier. Alors vous vous dites : pourquoi pas devenir expert en immobilier? Vous avez raison, c’est un métier en plein essor. Ce guide vous explique le parcours à suivre pour exercer ce métier.

Quelle est la formation de l’expert en immobilier?

Le plus souvent, l’expert est un professionnel de l’immobilier (agent, promoteur) ou du BTP qui s’est spécialisé au fil des années. Cela peut se faire dans le cadre de la formation professionnelle continue. Il existe un certain nombre de formations diplômantes pour devenir un expert immobilier certifié. En général, les aspirants experts suivent un cursus classique dans l’immobilier ou le droit puis se spécialisent. La plupart ont donc le BAC. Puis ils ont suivi un cursus d’études supérieures plus ou moins poussé pouvant les mener jusqu’au niveau master.

Les écoles et universités proposant des études d’experts en immobilier post bac sont peu nombreuses. Certaines formations sont assez généralistes et comprennent une partie pour se préparer aux métiers de l’expertise et du diagnostic. D’autres sont vraiment exclusivement centrées sur toutes les techniques utilisées par ce spécialiste du bâtiment.

Si le métier d’expert immo vous attire, il ne faut pas hésiter à se renseigner auprès des écoles proposant des formations spécialisées pour en savoir plus. Certaines organisent des journées portes ouvertes ou des conférences en ligne pour découvrir leur cursus de formation mais aussi plus largement tous les débouchés offerts par la profession.

La formation expert immobilier avec le Centre National de l’Expertise est très appréciée pour la diversité de ses enseignements pratiques :

  • formation de base à l’expertise immobilière,
  • formation à l’évaluation de la valeur vénale d’un bien,
  • formation sur les contraintes de la loi ALUR,
  • formation sur les pathologies du bâtiment.

S’il y a bien un domaine où les méthodes et les règlementations évoluent à grande vitesse, c’est celui de l’immobilier. Il ne se passe pas une année sans qu’une nouvelle loi ou une nouvelle norme ne voit le jour. La France est championne du monde de la création de normes. Pour le spécialiste de l’expertise, cela nécessite une veille permanente mais également l’obligation de suivre de façon régulière des sessions de formation continue en école.

Combien coûte une formation d’expert en immobilier?

Le prix d’un cursus de formation académique pour exercer la profession d’expert en immobilier varie d’un organisme à l’autre. On trouve des formations d’une à deux journées sur des sujets très spécifiques à moins de 1.000 €. Les formations les plus longues se déroulent sur quelques semaines et coûtent entre 2.000 € et 4.000 €. On trouve également des formations dans le cadre de programmes universitaires. La plupart des futurs diplômés ont le Bac et un solide bagage en droit. C’est le socle de base nécessaire pour suivre un cursus de formation dans le domaine de la gestion et de l’expertise immobilière. A noter que certaines formations sont éligibles pour une prise en charge du financement via le compte personnel de formation (CPF).

Quel est le rôle de l’expert en immobilier?

Comme son nom l’indique, ce technicien dispose d’une expertise particulière dans le domaine de la pierre. Il intervient pour évaluer la valeur vénale d’un bien immobilier. Pour les particuliers, il s’agira d’un appartement, d’un immeuble, d’une maison ou même d’un château. Pour les professionnels, il pourra intervenir aussi bien pour évaluer la valeur d’un fonds de commerce que celle d’un bâtiment industriel ou d’un immeuble de bureaux. Son spectre d’intervention est donc particulièrement étendu.

Son rapport d’expertise peut avoir plusieurs usages :

  • Répondre à la demande d’un juge dans le cadre d’une expertise judiciaire par un expert agréé par les tribunaux.
  • Fournir à un propriétaire une évaluation fiable de la valeur marchande d’un appartement ou d’une maison.
  • Estimer la valeur locative d’un bien pour un propriétaire ou un promoteur immobilier.
  • Répondre à la demande d’un notaire dans le cadre des successions pour déterminer la valeur d’un bien.

L’expert immobilier intervient également en tant que conseil dans le cadre de la réalisation d’un chantier ou pour déterminer la prix des travaux pour le compte d’un assureur suite à un sinistre. Même l’administration fiscale peut être amenée à le solliciter pour déterminer la valeur vénale d’un bien.

Quels sont les grands domaines de l’expertise immobilière?

On trouve deux grandes familles parmi les experts : ceux qui travaillent principalement pour des particuliers dont le gros de l’activité tourne autour des diagnostics et ceux qui travaillent plutôt pour le compte d’entreprises. C’est une question de choix et aussi d’opportunités. Les projets apportés par les entreprises sont souvent plus complexes et impliquent un niveau de responsabilité et d’expertise qui ne sont pas les mêmes.

Dans tous les cas, l’expert fera appel à ses capacités d’analyse. Il sait prendre en compte tous les paramètres pour apporter la meilleure solution à chaque situation. Il est bien souvent confronté à des personnes qui ne sont pas du métier. Il doit alors faire preuve d’empathie et de pédagogie dans sa communication.

Quelles qualités pour être un bon expert?

Outre le fait d’être diplômé d’une bonne école, l’expertise immobilière demande une excellente connaissance du marché immobilier. L’expert doit être capable de mener des études comparatives en s’appuyant sur des données statistiques. Il doit parfaitement maitriser les différentes méthodes d’évaluation des biens immobiliers. Ce travail demande beaucoup de rigueur et un grand sens du détail. L’expert doit être capable de réaliser des diagnostics immobiliers. Enfin, il a un devoir d’impartialité car son expertise peut avoir des conséquences importantes notamment pour l’acquéreur d’un bien.

Le travail d’estimation est un travail de fourmi où l’expert doit collecter un maximum d’informations pour définir la valeur réelle d’un bien. C’est un spécialiste de l’urbanisme qui maitrise sur le bout des droits les règles de droit. Il sait interpréter l’impact d’un plan local de l’urbanisme sur la valorisation d’une maison ou d’un terrain. Les compétences de ce professionnel sont donc très étendues.

Ses connaissances se basent à la fois sur sa formation initiale mais aussi et surtout sur l’expérience. C’est la diversité des situations auxquelles il a été confronté qui contribuent en grande partie à la formation continue de l’expert dans le cadre de sa fonction année après année. Il travaille de concert avec de nombreux autres métiers de la construction comme les architectes, les entrepreneurs en BTP, les notaires ou encore les agents immobiliers.

D’un point de vue académique, l’étudiant était souvent assez bon en mathématiques et en physique. Il a donc un profil assez technique. Il s’intéresse aussi bien à l’électricité qu’à la plomberie. Il connaît parfaitement les qualités et les défauts des différents types de matériaux utilisés dans l’architecture. Ses larges connaissances lui permettent de faire face à des situations très variées depuis le problème de malfaçon sur une maison individuelle qui menace la stabilité de l’édifice jusqu’à la mission de conseil sur un gros chantier de construction d’un immeuble de bureaux.

Quelle rémunération pour un expert immo?

La rémunération va être variable suivant la spécialisation et l’ancienneté de l’expert. Un expert débutant dans le métier peut espérer toucher un salaire de 2.000 € par mois. Cette rémunération pourra rapidement grimper au fur et à mesure que l’expert noue des partenariats avec les notaires et les agences immobilières qui font régulièrement appel à ses services. Il doit donc impérativement soigner ses relations car une grande partie de son flux d’activités arrive par le bouche à oreille. Les professionnels diplômés parisiens sont en général mieux payés que ceux de province. Ceux qui travaillent sur des bâtiments professionnels et des fonds de commerce ont également une meilleure rémunération.

Les experts sont souvent des travailleurs indépendants. Leurs honoraires sont libres, sauf dans le cadre d’une procédure judiciaire où c’est le juge qui les fixe. Ce job est souvent exercé par des profils de passionnés. Ce n’est pas l’emploi le plus rémunérateur qui existe. Par contre, la demande étant largement supérieure à l’offre, un expert qui s’installe est quasiment assuré de se constituer une très belle clientèle en quelques années. Vous ne risquez pas d’aller pointer à Pôle Emploi avec ce type de formation. Cette stabilité est très appréciable dans la période actuelle.


Une expertise ayant une portée légale

Les experts immobiliers sont tenus de disposer d’une assurance responsabilité civile professionnelle pour les couvrir dans le cadre des conséquences liées à leurs expertises. En effet, si l’évaluation réalisée par un agent immobilier n’a pas une grande valeur juridique et ne sera en général pas retenue comme un élément de preuve fort par les tribunaux, il n’en est pas de même pour les rapports produits par des experts immobiliers. L’expert judiciaire est d’ailleurs régulièrement sollicité par des juges pour évaluer des biens dans le cadre de procès et ainsi trancher des litiges.

Il intervient aussi bien dans le cadre d’un chantier de construction pour trancher un litige que bien plus tard dans le cadre d’une succession conflictuelle ou suite à la découverte d’une malfaçon ou d’un vice caché dans une propriété. La profession s’exerce aussi bien pour le compte d’une entreprise que de façon indépendante.

Quelles évolutions de carrière?

En fonction de ses aspirations mais aussi de la demande locale, l’expert pourra se spécialiser sur tel ou tel type de bien. Certains vont travailler plutôt pour le compte de particuliers, d’autres sur des biens à usage professionnel. La formation est suffisamment généraliste et étendue pour permettre de travailler sur tous les types de biens ou presque au bout de quelques années d’expérience.

Voilà, il ne vous reste plus qu’à choisir votre programme de formation et à vous les opportunités offertes par ce beau métier!

D’autres articles intéressants sur l’Emploi :


Christophe

Christophe

Rédacteur en chef de Futur RH. Entrepreneur, spécialiste de toutes les problématiques relatives aux ressources humaines et à la gestion d'entreprise au sens large.

Pin It on Pinterest

Share This