Tout savoir à propos de la formation en situation de travail

Depuis la promulgation de la loi du 5 septembre 2018, les entreprises ont la possibilité d’organiser des formations professionnelles en situation de travail. C’est un élément intéressant à mettre en œuvre dans le cadre d’une politique de développement des ressources humaines. Nouvelles modalités de formations professionnelles entérinées par le Code du travail, les formations professionnelles de travail ont fait l’objet d’une expérimentation ministérielle qui a donné lieu à un rapport public. Elles sont aussi connues sous l’acronyme administratif AFEST pour Actions de Formation En Situation de Travail. Mais que faut-il vraiment attendre de ces formations et en quoi consistent-elles vraiment ? Éléments de réponse dans ce développement avec tout ce qu’il y a à savoir autour de la question.

Les Actions de Formation En Situation de Travail (AFEST) et leurs objectifs

Initiée par le Ministère du Travail, l’expérimentation administrative des AFEST a été faite entre 2015 et 2018. Les conclusions du rapport final sont disponibles sur le site de l’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail (ANACT).

L’objectif principal d’une formation en situation de travail est l’amélioration du niveau de compétence des personnels les moins qualifiés des TPE et PME. Au-delà de ceci, il fallait mettre de l’ordre dans les nombreuses formations professionnelles proposées à tout va. Il y va de l’efficacité des modules pédagogiques de ces formations, ce qui pourra rendre leur financement possible par les Opérateurs de Compétence (OPCO).

Bénéfice des Formations En Situation de Travail

Les AFEST dans leur optimisation des différents modules de formation gomment des imperfections comme le décalage entre les formations et leur application en situation de travail réel. Cela est possible du fait que les formations se passent dans le cadre de l’entreprise, ce qui permet de ne plus avoir besoin d’adapter les connaissances acquises à l’environnement professionnel.

S’appuyant sur les ressources humaines internes à l’entreprise, les AFEST participent à l’émergence de réseaux d’apprentissage. Cela favorise de façon dynamique la mise en œuvre des recommandations basées sur l’intégration de groupe. En plus, l’application de nouvelles normes dans le cadre des formations est facilitée par le cadre de référence que constitue l’entreprise.

Formation en situation de travailLa formation en situation de travail est idéale pour acquérir des compétences dans le cadre de l’entreprise

Financer les Formations En Situation de Travail

Les Opérateurs de Compétence disposent de financements à destination des AFEST. Toutefois, deux situations conditionnent ces financements.

  • Les Actions de Formation En Situation de Travail doivent être lancées par des sociétés d’une cinquantaine de membres du personnel au plus. Ces formations doivent entrer dans la perspective du plan de développement des compétences au sein de l’entreprise. Le financement est octroyé selon les règles des OPCO qui prévalent au moment de la demande.
  • Les modules des Actions de Formation En Situation de Travail doivent être insérés dans les directives de formation des sociétés de n’importe quelle taille en termes d’effectif en tant que Contrat de Professionnalisation. Les OPCO pourraient alors prendre en charge le financement de ces formations sous la base des mêmes critères que ceux considérés par les organismes de formation.

La mise en œuvre des AFEST relève d’un autre parcours.

Mise en œuvre des Formations En Situation de Travail

Organiser des Formations En Situation de Travail requiert une organisation pointue. Un décret précise les points de passage obligatoires afin de pouvoir profiter des avantages de ces formations et mener à bien leur gestion et leur organisation. Les résultats de l’expérimentation ministérielle définissent également une méthodologie pour atteindre ces objectifs. Voici une approche entrant en adéquation avec ce décret et les conclusions de l’expérimentation.

1. La Phase de Conception

a. Il est important ici d’identifier les besoins de l’entreprise, le personnel devant bénéficier de la formation et les compétences visées dans le contexte professionnel donné

b. Ici, il faudra essayer de répondre aux critères de faisabilité des AFEST et de leur opportunité stratégique.

  • Déterminer si les AFEST représentent l’approche indispensable à l’acquisition des compétences recherchées
  • Déterminer si les instances dirigeantes sont disposées à accompagner les AFEST puisque cela aura une incidence significative sur les programmes de travail
  • Déterminer si le rythme de travail au niveau de l’entreprise favorise la mise en route d’une AFEST

2. La Phase d’optimisation

a. Si les critères de faisabilités convergent, il faudra ici procéder à la nomination d’un formateur capable de mener à bien un exercice pédagogique.

b. Ici, il s’agira de procéder à l’adaptation des conditions de travail à une ligne pédagogique basées sur des situations changeantes

c. Procéder à la mobilisation du personnel visé ainsi qu’à leur sensibilisation sur le bien-fondé de la démarche

3. La Phase de Mise en Œuvre

a. Il faut favoriser la répétition des directives prescrites au moment des formations afin que les bénéficiaires s’imprègnent au mieux de la démarche menée

b. Il faut favoriser les moments de réflexion sous la direction d’un mentor dans le but d’objectifs précis :

  • comparer les différences entre les résultats et les directives prescrites
  • s’assurer d’une compréhension adéquate des modules d’apprentissages.

c. Il faut veiller à mener des évaluations afin de vérifier la bonne intégration des directives enseignées au cours de la formation

Voilà pour une bonne mise en œuvre des formations en situation de travail.

Conclusion

Au final, les Formations En Situation de Travail sont une bonne occasion pour les entreprises de capitaliser sur l’expérience de leurs salariés tout en optimisant leurs compétences. En plus, elles permettent aux salariés d’acquérir en compétence pour l’amélioration de leur rendement professionnel et augmenter leur valeur sur le marché du travail. Le marché du travail étant compétitif, de nouvelles opportunités méritent d’être toujours considérées avec attention.

D’autres articles intéressants sur les Ressources Humaines :


Christophe

Christophe

Rédacteur en chef de Futur RH. Entrepreneur, spécialiste de toutes les problématiques relatives aux ressources humaines et à la gestion d'entreprise au sens large.

Pin It on Pinterest

Share This