Les principales causes d’arrêt maladie

L’entreprise doit régulièrement faire face aux arrêts maladies de ses employés. Ces absences peuvent avoir pour origine une cause interne à l’entreprise. Elles peuvent également être liées au contexte personnel de chaque individu. Quand leur fréquence augmente, l’entreprise peut vite être confrontée à des problèmes d’organisation. Les arrêts maladies donnent lieu au versement d’une indemnisation par la CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie) après l’application d’un délai de carence mais aussi d’un complément de salaire versé par l’employeur (à partir d’une certaine ancienneté). Le montant de ce complément peut varier suivant la convention collective. La prévention des arrêts maladies est donc un élément clé d’une politique de gestion des ressources humaines ambitieuse. Dans cet article, vous allez découvrir les causes les plus répandues entrainant un arrêt maladie.

L’accident du travail

Les accidents du travail sont assez fréquents dans certains secteurs comme le BTP ou l’industrie par exemple. Certains métiers sont plus dangereux que d’autres. Les normes de sécurité ne sont pas toujours respectées. Certains salariés ne sont pas assez formés aux règles élémentaires à suivre pour éviter de se blesser. Il est donc important de rappeler sans cesse les règles de sécurité et de s’assurer que chacun dispose de l’équipement de protection nécessaire. Au-delà des conséquences directes de l’absence d’un salarié, l’accident du travail a un retentissement sur les autres salariés qui peuvent craindre eux aussi de se blesser et sur l’entreprise qui risque de payer des taxes supplémentaires. La prévention est donc un enjeu prioritaire à ne pas prendre à la légère.

La dépression

Une autre cause très répandue d’arrêt maladie de longue durée est la dépression. Elle peut être liée à un burn out ou un traumatisme personnel ou professionnel. Vous n’aurez pas forcément connaissance de la cause précise de l’arrêt maladie. En cas de dépression, l’employé pourra être tenté de le cacher. Il est donc important d’entretenir un bon dialogue avec les salariés pour pouvoir les accompagner au mieux et ainsi favoriser leur retour dans l’entreprise et la reprise du travail dès que cela sera possible.


Les arrêts maladies de courte durée

Là, les causes sont très variées. Le plus souvent, l’employé est vraiment malade. Une affection de courte durée comme un grippe peut l’éloigner du travail pendant quelques jours par exemple. Mais il se peut aussi que cela soit un arrêt maladie de complaisance. C’est loin d’être la majorité des cas mais parfois, certains employés profitent de la relation qu’ils entretiennent avec leur médecin pour obtenir des arrêts maladies non justifiés sur le plan médical. Les employés n’ont souvent pas conscience des risques légaux qu’ils encourent lorsqu’ils se hasardent dans cette démarche.

Pour limiter ce type d’absences non justifiées, l’entreprise peut organiser une contre visite médicale par l’intermédiaire d’une société comme Verilor. Un médecin se rend alors au domicile de l’employé pour contrôler son état de santé et ainsi la validité de son arrêt de travail. Lorsque l’arrêt de travail n’est pas justifié, il pourra être suspendu ainsi que le versement des indemnités journalières par la caisse d’assurance maladie. Le contrôle médical a un effet dissuasif pour les personnes qui auraient l’idée de prendre quelques jours de congés aux frais de la sécurité sociale ou de l’entreprise.

contrôle médical
Le contrôle médical a pour effet de limiter les arrêts de travail non justifiés.

Les maladies professionnelles

Dans son travail, l’employé peut être soumis à un certain nombre de contraintes, notamment sur le plan physique. A long terme, celles-ci peuvent avoir un effet néfaste sur son état de santé. Les travaux répétitifs et le port de charges lourdes vont entrainer des trouble musculo-squelettiques (TMS). C’est le cas notamment pour les caissières de supermarché ou encore les déménageurs par exemple. Au bout de plusieurs années, des douleurs chroniques s’installent de manière durable et peuvent entrainer des arrêts répétitifs voire une inaptitude nécessitant un reclassement ou une reconversion professionnelle. Ce type de maladie professionnelle peut être évité par la prévention et la formation mais aussi l’adaptation du poste de travail.

Les maladies non professionnelles

Les arrêts maladies de longue durée trouvent leur origine de façon très majoritaire dans la sphère personnelle. La personne peut être touchée par une maladie qui va entraîner une incapacité temporaire ou permanente. Cela va de la gastro entérite à l’affection de longue durée. Le médecin traitant effectue un suivi régulier du patient durant tout son arrêt maladie et prescrire la prolongation lorsqu’elle s’avère indispensable. C’est le médecin qui va également aménager l’arrêt de travail du salarié et indiquer les possibilités de sorties libres.

D’autres articles intéressants sur les Ressources Humaines :

Donnez une note à cet article :
[Total: 77, Note moyenne: 4.8]



Christophe Moberti

Christophe Moberti

Entrepreneur, spécialiste de toutes les problématiques relatives aux ressources humaines et à la gestion d'entreprise au sens large.

Pin It on Pinterest

Share This