Prolonger son congé maternité

Si vous êtes enceinte et que vous souhaitez prendre un congé maternité, sachez qu’il est possible de le prolonger. Cependant, il faut savoir que cette possibilité n’est pas automatique et qu’elle dépend de votre situation. En effet, si vous êtes salariée, votre employeur doit donner son accord pour une telle prolongation dans un certain nombre de cas. Cela dépendra donc de sa politique de gestion des ressources humaines.

Les avantages d’un congé maternel prolongé

Pour des raisons personnelles ou professionnelles, vous pouvez avoir besoin de prendre un congé maternel prolongé. La maternité est une période importante pour les femmes, car elles sont confrontées à de nombreux changements. C’est une étape délicate dans la vie d’une femme. Il peut être difficile de concilier la maternité et le travail, surtout lorsque les horaires ne correspondent pas aux horaires des jeunes parents.

Nombreuses sont celles qui se sentent dépassées par la situation et qui souhaitent profiter pleinement de cette étape en mettant tout en œuvre pour profiter au maximum du temps passé avec son enfant. Le congé prolongé est très pratique pour permettre aux jeunes parents de passer plus de temps avec leur bébé durant sa première année.

Le congé de maternité : Quelle est sa durée légale ?

La durée du congé maternité est de 16 semaines en France pour le premier et le deuxième enfant. Pour le 3e enfant, ce congé peut durer jusqu’à 26 semaines.

La durée du congé peut être prolongée à partir de la naissance de jumeaux, triplés ou encore plus, si l’état de santé du bébé ou des parents le nécessite.

Le congé pathologique prénatal permet d’anticiper de 2 semaines le début du congé maternité. En cas d’accouchement difficile, il est possible de prolonger la durée du congé maternité postnatal de 4 semaines.

Congé maternité
Le congé maternité peut être prolongé sous certaines conditions.

Les options pour prolonger son congé maternité

La prolongation de la période du congé maternité permet aux femmes de s’occuper de leur bébé en plus des tâches quotidiennes. Cela peut se faire via différentes méthodes.

Le congé parental d’éducation

Le congé parental d’éducation est un congé pour s’occuper d’un enfant à temps plein ou partiel, qui dure jusqu’aux 3 ans de l’enfant. Ce congé permet aux parents de prendre un congé parental, tout en récupérant le poste qu’ils occupaient précédemment. La durée du congé parental d’éducation peut varier entre 6 mois et 1 an, avec la possibilité de prolonger ce dernier jusqu’à ses 3 ans. Durant cette absence, le salarié peut percevoir une allocation de base. La demande de ce congé doit être formulée au moins 2 mois avant le début du congé.

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps permet aux parents de s’absenter pour s’occuper d’un enfant. Ce congé permet aux parents salariés, ou encore aux agents publics de suspendre leur travail pendant un certain moment, et ce, sans perdre leurs droits acquis. Le compte épargne-temps peut être utilisé après un congé maternité. La durée de ce congé dépendra des droits accumulés par l’employé avant le congé maternité.

L’arrêt maladie

Les femmes faisant face à de gros problèmes de santé suite à leur maternité peuvent prendre un arrêt maladie. La durée de cet arrêt est décidée par le médecin. Attention, l’arrêt maladie peut être contrôlé par la sécurité sociale. Il doit donc correspondre à une vraie pathologie. Il s’agit d’un droit dont il ne faut pas abuser.

D’autres articles intéressants sur les Ressources Humaines :


Christophe

Christophe

Rédacteur en chef de Futur RH. Entrepreneur, spécialiste de toutes les problématiques relatives aux ressources humaines et à la gestion d'entreprise au sens large.

Pin It on Pinterest

Share This