Les facteurs clés de succès de l’entreprise



Il existe un certain nombre de facteurs clés qui permettent à l’entreprise de se développer et d’avancer sur le chemin du succès. Ces facteurs ne sont pas toujours clairement identifiés. D’une entreprise à l’autre, en fonction de la culture et de l’historique, ces facteurs peuvent grandement varier. Cependant, il existe un socle commun basé sur des éléments que l’on retrouve dans la très grande majorité des entreprises qui réussissent. Vous pouvez les découvrir ci-dessous.

L’adéquation entre les compétences et les objectifs

Le facteur humain est un élément clé. Pour développer des produits innovants, l’entreprise a besoin de compétences pointues. Lorsqu’elle opère sur un secteur en plein développement, ces compétences sont en général très rares sur le marché. C’est là que la gestion des ressources humaines entre en jeu. Elle doit être capable d’attirer de nouveaux talents ou à défaut, être en mesure de faire évoluer le capital humain déjà présent dans l’entreprise via un plan de formation et de développement. L’entreprise ne disposant pas à un instant T des compétences dont elle a besoin perd du temps. Ce temps perdu représente un manque à gagner mais aussi une avance perdue ou un retard pris sur ses concurrents.

Une offre répondant à la demande

Certaines entreprises sont trop en avance sur leur temps et proposent des produits innovants dont personne n’a besoin ou dont le prix est si élevé que le marché n’existe pas. D’autres compagnies n’ont pas su se transformer et sont bloquées avec des produits qui n’arrivent plus à attirer de nouveaux clients. Entre les deux, on trouve les entreprises qui fonctionnent, à savoir celles qui savent faire évoluer leur offre commerciale pour qu’elle corresponde aux attentes des consommateurs aussi bien en terme de qualité que de prix. Cette adéquation est essentielle. Beaucoup trop d’entreprises ne prennent jamais le temps d’analyser les attentes du marché et l’offre de la concurrence alors que ce sont là des facteurs clés pour se différencier et trouver sa place. Une étude de marché est toujours riche d’enseignements.

Les entreprises qui excellent sont celles qui sont en mesure d’anticiper les tendances du marché pour se démarquer avec la bonne offre au bon moment. C’est un levier fort de la compétitivité.

Les facteurs clés de la performance
Se focaliser sur ce qui impacte la performance est le facteur du succès de toute entreprise.

Une bonne image de marque

Le marketing est très important de nos jours. Avec Internet, les consommateurs sont à l’affut et passent leur temps à comparer et étudier les avis avant de prendre une décision d’achat. Il est donc important pour l’entreprise d’avoir une stratégie d’entreprise tournée vers ses clients. La stratégie digitale doit être partie intégrante de la stratégie marketing. Attention à l’E-Réputation!

Le positionnement de la marque doit être mis en avant via l’avantage concurrentiel qu’elle offre par rapport à ses concurrents directs. Il y a un également un travail quotidien à réaliser pour satisfaire le client ce qui permet à la fois de le fidéliser mais aussi d’aider ensuite à convaincre de nouveaux clients. La force de vente tout comme le SAV doivent s’impliquer dans cet effort commun d’optimisation de la relation client pour augmenter la chaîne de valeur ajoutée offerte et perçue par le client.

La capacité à faire le bon investissement

Un bon investissement est un investissement qui rapporte plus d’argent qu’il n’en a coûté. Dans le coût de l’investissement, il faut bien entendu compter les coûts directs (l’argent investi) mais aussi les coûts indirects (le temps passé, l’impact sur les autres projets, etc…). Le chef d’entreprise fait face à des choix stratégiques. Il doit arbitrer entre plusieurs dépenses et projets. Pour choisir le projet le plus rentable pour l’entreprise, il doit avoir toutes les cartes en main. Souvent, les mauvaises décisions sont prises parce qu’elles sont basées sur les intérêts personnels de quelques employés plutôt que sur l’intérêt premier de l’entreprise. Le PDG doit être capable de prendre du recul et de trancher en pensant à ce qui est bon pour l’entreprise plutôt que pour tel ou tel service en fonction d’affinités. Si la décision n’est pas évidente à prendre, c’est qu’il manque d’éléments tangibles ou que les investissements ne sont pas si critiques que cela pour l’entreprise. Dans ce cas, il convient de prendre le temps d’analyser toutes les dimensions du projet avant de se décider.

Au-delà du choix stratégique, il faut bien entendu trouver le financement adéquat pour le projet. Il est important que ce besoin de financement ne vienne pas mettre en danger la capacité de l’entreprise à fonctionner sur le long terme. Beaucoup d’entreprises s’endettent pour continuer de croître de façon irrationnelle. Elles réalisent des investissements coûteux et pas toujours très justifiés. Elles finissent par se disperser et perdent leur focus sur leur cœur de métier ce qui finit par le mettre en danger.

La capacité à se fédérer autour d’objectifs communs

Une entreprise est avant tout une communauté de personnes souhaitant travailler ensemble pour un projet commun. Pour que cela fonctionne, elle doit travailler en équipe et non être une somme d’individus travaillant pour leur intérêt personnel. Régulièrement, la direction prend des orientations stratégiques en terme de produits à développer et de marchés à conquérir. Ces choix forts ne se traduisent malheureusement pas toujours en résultats tangibles dans les mois ou les années qui suivent. La capacité de l’organisation à suivre le business model est en cause. Dans les grandes entreprises, les organisations matricielles sont très complexes et tout changement de cap demande des mois pour se traduire dans les faits. C’est l’agilité même de l’entreprise qu’il faut travailler. Elle doit être capable de très rapidement s’adapter aux évolutions du contexte pour se recentrer sur des objectifs communs, producteurs de valeur pour l’entreprise.

Les petites entreprises comme les startups sont en général plus agiles. Cela leur permet de se positionner et de faire évoluer leur écosystème plus rapidement par rapport aux grands groupes qui ont plus de moyens mais aussi plus de lourdeurs dans leur prise de décision.

Assurer le suivi des facteurs clés

Pour assurer le suivi de la performance et des points d’amélioration, le comité de direction mais aussi toute organisation peut réaliser de façon régulière une analyse SWOT. Il s’agit de remplir une matrice SWOT comprenant 4 cases :

  • Strengths : les forces de l’entreprise sur lesquelles il faut s’appuyer
  • Weaknesses : les faiblesses sur lesquelles il faut s’améliorer
  • Opportunities : les opportunités de développement du business
  • Threats : les menaces et risques qui pèsent sur l’entreprise

En faisant le suivi de ces 4 éléments, vous pourrez à la fois mesurer la capacité de votre organisation à évoluer mais aussi établir un plan d’action très concret que chacun devra ensuite suivre. Cela permet de fédérer une équipe autour d’objectifs communs à court et moyen terme. Bien entendu, il faut déployer un reporting avec des objectifs mesurables avec des KPI clairs et spécifiques à l’activité de chacun.

D'autres articles intéressants sur les Ressources Humaines :




Pin It on Pinterest

Share This